Les parcours de la transition

Description de l’action

Le projet se propose de fédérer un collectif de structures du territoire vauclusien et gardois déjà engagées dans la transition écologique, notamment par la sensibilisation et l’éducation populaire. Nous souhaitons construire des modules pédagogiques thématiques qui soient déployables auprès d’un large panel de publics.

Chaque parcours, composé de plusieurs ateliers, aboutira à la mise en oeuvre d’une action, pour laquelle le groupe sera décisionnaire, les structures les aidant à construire leur projet.

Intentions pédagogiques  

S’il est urgent d’accélérer la transition écologique, il est essentielle qu’elle soit choisie, et non subie. Dans un processus démocratique, elle doit impliquer tous les acteurs, des individus aux États, en passant par les groupes de paires, les établissements, les entreprises et les collectivités territoriales.

Ce tournant ne pourra se prendre qu’avec une conscience partagée des enjeux et une mise en commun des forces vers l’action. 

Nos parcours pédagogiques revendiquent de prendre le temps du changement, en éprouvant différentes facettes d’une thématique de manière ludique et créative. Ce temps devrait conduire à une action qui soit nourrie d’une réflexion approfondie et d’une réelle co-construction des groupes qui participent aux Parcours de la transition. Nous laissons ici un espace indéterminé afin de laisser une réelle place à la participation, qui sera d’autant plus forte que le choix réel sera laissé aux différents groupes de la suite qu’ils voudront donner à leur parcours.

Objectifs

– Construire un réseau fort et actif de structures environnementales afin d’augmenter la visibilité et les moyens de chacune.

– Créer des modules thématiques ludiques et pertinents, nourris des moyens et ressources pédagogiques créés et recensées par les différentes structures de territoire, qui puissent être applicables dans plusieurs contextes.

– Toucher des publics divers, qui ne sont pas forcément déjà impliqués dans les enjeux environnementaux : scolaires, étudiant-e-s, jeunes des centres sociaux, conseils de quartier, animateur-ice-s…

– Mettre en capacité les participant-e-s pour qu’ils puissent décider d’une action à mettre en place, favorisant ainsi la participation citoyenne.

Type de public

– Classes de primaire et secondaire

– Etudiant-e-s, jeunes issus des quartiers politique de la ville (via les centres sociaux

– Maisons des adolescents, missions locales)

– Conseils municipaux des jeunes, 

– Jeunes pris en charge par la Protection Judiciaire de la Jeunesse,

– Associations et conseils de quartier, entreprises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *