“Fais pas genre” – Mixité Femme-Homme – 2018-2019

Ce projet est financé par la Délégation Régionale au Droit des Femmes et à l’Égalité.

– S’approprier le concept de genre et définir les différents termes associés

– Faire émerger nos représentations sur le genre et comprendre d’où viennent nos stéréotypes pour les déconstruire

– Prendre conscience que le sexisme, les stéréotypes, la discrimination peuvent se présenter partout et tout le temps, sous différentes formes

– Prendre conscience des conséquences de nos représentations (harcèlement, dépressions, éducation, société)

– Imaginer des solutions concrètes pour développer des rapports sociaux plus égalitaires

En 2019, le projet était d’expérimenter différentes formes et ateliers avec un panel d’âge large (de la primaire au lycée). Selon les classes, les interventions se sont déroulées sur 1 à 4 séances. Différents outils pédagogiques ont été utilisés afin de susciter la parole et la discussion sur ces sujets. Cela nous a permis d’établir qu’il était nécessaire de proposer plusieurs séances, sur un temps long, afin de pouvoir travailler en profondeur ces questions. 

537 jeunes touchés, d’écoles, collèges et lycées d’Avignon, Orange, Carpentras, Cavaillon et l’Isle sur la Sorgue

Exemples d’outils pédagogiques

DESSINE-MOI UNE FEMME ET UN HOMME…

Etape 1 : On demande à la classe de dessiner un homme et une femme à destination d’un extraterrestre, par groupes de 3 ou 4 sur de grandes feuilles.

Etape 2 : Mise en commun des dessins et observation des redondances

Etape 3 : A partir de 2 bonhommes ficelles, l’animateur-ice demande aux participant-e-s de noter les différences de deux couleurs : une couleur pour les différences dites naturelles (biologiques), et une couleur pour les différences culturelles (celles qui évoluent en fonction de l’époque ou du pays).

Etape 4 : Débriefer sur l’évolution des représentations de genre et leur variabilité, et la différence entre le genre et le sexe biologique.

Le + : montrer la plaque de Pioneer, réellement envoyée dans l’espace, et analyser le dessin.

PHOTOLANGAGE DE PUB SEXISTE

Disposer des images de publicité véhiculant des stéréotypes genrés voire sexistes sur une table. Demander aux participant-e-s d’en choisir une qui les étonne ou les révolte. Par petit groupe, discuter des images et des ressentis, et faire émerger les messages donnés par ces images et leurs potentielles conséquences.

Témoignages / paroles d’élèves

“C’est l’éducation qui va nous influencer”

“On jouait au handball et un garçon a dit : les garçons on donne pas la balle aux filles, elles savent pas jouer !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *