Bilan de la Semaine l’Environnement

10245293_236763816524577_3093039327901559788_n

Cette introduction nous permet dans un premier temps de remercier toutes celles et ceux qui ont participé à la quatrième édition de la Semaine de l’Environnement à Avignon. Sans vous, nous n’aurions pas pu réaliser cet événement jusqu’au bout et nous sommes heureuses de la confiance et du soutien qui nous ont  été offerts tout au long de cette aventure.

Organiser la SDE à Avignon pour nous, ce n’était pas simplement le souhait de voir une série d’événements engagés se réaliser dans notre ville. Nous voulions rassembler des pensées, rencontrer des gens pour réfléchir et agir ensemble, créer un écho ! Dans notre programme nous avons parlé de « tremplin », ce qui signifie que la SDE ne s’arrête pas là ou elle se termine, elle se place d’avantage dans une continuité et, nous l’espérons, résonne pour faire grandir un peu plus quelque chose qui existe déjà : la transition.

Soyons claires : la transition, littéralement, ça ne définit rien d’autre qu’une manière de passer d’un état à un autre. Mais pour passer d’un état à un autre, soit de celui ou l’on se pose éternellement la question       « Mais quel monde allons nous laisser à nos enfants ?! » à celui qui soit cohérent, serein et durable, il faut pouvoir agir dans le sens de ce dernier. Et pour agir en un sens, il faut pouvoir y réfléchir et trouver des solutions adaptées et qui conviennent à tous.

Ainsi, la SDE s’est voulue être ce « tremplin » de la transition, en permettant au plus grand nombre de découvrir des solutions locales pour être moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques qui menacent notre société, d’inciter les personnes à co-échanger, co-réfléchir et co-agir! Parce-que nous pensons qu’il est urgent de prendre conscience que nous pouvons tous inventer des solutions qui sont adaptées à notre réalité, parce-que c’est ici et maintenant, c’est à dire localement, que se trouvent les gens, les ressources, et la solidarité nécessaire pour agir.

Les actions qui ont été menées durant la SDE étaient donc sous-tendues par cette motivation, avec cet oeil ouvert sur le monde des possibilités qui attend tout un chacun (manger local et sain, utiliser les transports doux, participer activement à a lutte contre le gaspillage, éduquer les enfants au respect et à la connaissance de la nature,…) Aussi, l’organisation de la SDE a été possible grâce à une force bénévole, et les événements étaient tous accessibles à prix libre ou gratuitement. Mais attention, on ne prétend pas changer le monde, et surtout pas en une semaine ! Et il faut garder à l’esprit que la transition ne s’envisage pas comme une révolution mais plutôt comme une évolution, ce bilan nous permet donc non seulement de vous faire part de nos impressions concernant les retours de la SDE mais aussi de vous inviter à nous faire part des votres, pour que nous puissions faire mieux la prochaine fois !

Nous espérons que comme nous, cette SDE vous aura apporté des informations utiles, des idées, des projets à réaliser, de belles rencontres, des moments de joie !

Bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *