Résidence éducative Fest’Afrik 2013

affiche

A l’occasion de la 7 éme édition du Fest’Afrik, nous participons à la seconde résidence éducative qui aura lieu du 3 au 11 Août  à Tartas dans les Landes. Cette résidence est l’occasion d’une expérience de création d’outils pédagogiques pendant une semaine pour préparer l’ensemble des outils qui seront mis en place sur le festival. C’est un rassemblement d’une quinzaine d’animateurs d’éducation populaire dont l’objectif sera de créer un dispositif géant pour le festin’enfants et divers dispositifs d’espace public à destination d’un public plutôt adulte.

Cette année la thématique est:

 du pétrole à l’huile de coude : vers quelle transition énergétique ? 

                                                                                                           

Face à la raréfaction des ressources, aux changements climatiques et aux crises économiques et financières la mise en œuvre d’un véritable changement au niveau énergétique apparait comme une urgence.

Des solutions nous sont offertes sur fond de discours prônant un développement durable grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables. Mais comment déceler derrière les beaux discours le « greenwashing » d’entreprises ou d’états peu scrupuleux, le pillage des ressources dans les pays du Sud, la surconsommation ou encore les grands projets inutiles au Nord ?

Alors que le gouvernement ouvre un débat national sur la transition énergétique – dont on peut d’ailleurs questionner la légitimité dans la mesure où il est piloté par les deux principaux promoteurs du nucléaire en France et dans le monde – nous proposons d’entamer une véritable réflexion citoyenne pour penser la construction d’une transition énergétique qui permette la résilience de nos sociétés aussi bien au Nord qu’au Sud.

Dans un contexte de crises économiques, financières et énergétiques on peut en effet s’interroger sur nos choix de développement et nos habitudes. Comment s’organiser au niveau individuel et collectif pour augmenter notre capacité de résilience face à ces changements ? Quels modèles de sociétés pouvons-nous proposer ? Et quels moyens d’actions sont à notre portée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *