Notre démarche

L’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité

L’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité (ECS) trouve son origine dans l’Éducation Au Développement et à la Solidarité Internationale (EADSI) telle que définie dans le référentiel Educasol, et plus particulièrement dans les principes de l‘Éducation Populaire

L’ECS renforce la volonté de construction d’une citoyenneté globale, ici et ailleurs. Elle a été formalisée par les membres nationaux du réseau SENS (Sensibiliser ENSemble) comme une ouverture sur l’autre et sur le monde qui nous entoure.

Les quatre piliers de l’ECS

Le choix de méthodes actives et participatives

L’éducation active est un terme qui résume des pratiques pédagogiques. Ces méthodes changent la posture de l’apprenant pour permettre un autre rapport aux savoirs. L’ECS favorise le ressenti à partir d’expériences collectives et individuelles plutôt qu’une transmission verticale des savoirs. 

Les ateliers d’immersion, jeux de rôle, mises en situation, etc. sont autant de moyens, possibles et à inventer, de permettre à tou-te-s de se décentrer de leur réalité et mieux percevoir celle des autres, pour être en mesure de se questionner sur leurs préjugés. 

L’accessibilité des activités à tou-te-s, participant-e-s et animat-eur-rices

L’ECS est accessible et proposée à tou-te-s. Elle peut être utilisée dans différents cadres, différents lieux, différents événements. La connaissance du public visé, l’adaptation des activités et des supports à l’âge, aux différences ou au milieu d’appartenance des participant-e-s sont primordiales pour le bon déroulement des actions.

L’ECS favorise aussi l’échange des procédés d’animation et permet la réappropriation des activités par les animat-eur-rices. Une telle transmission induit

nécessairement la mise à disposition de tous types de supports ainsi que la mise en place de formations adaptées.

La compréhension de l’autre et du monde qui nous entoure

L’ECS tend à l’ouverture au monde et à la compréhension de l’autre dans sa complexité. Elle privilégie une approche globale et s’attache à expliquer les mécanismes d’interdépendance à l’échelle locale et internationale. Elle cherche par là à rompre avec une réflexion fragmentée, et appelle un questionnement pluridisciplinaire et systémique.

L’engagement citoyen et solidaire de tou-te-s

Par la prise de conscience des conséquences globales de nos actions l’ECS cherche à susciter une volonté de s’engager comme act-eur-rice du changement social, en donnant la possibilité de s’engager à son échelle, pour construire un monde plus juste et solidaire. 

Déclencher – comprendre – agir 

La démarche pédagogique de Latitudes se transcrit concrètement dans le parcours ci-dessous :

Déclencher un questionnement

Élaboration d’un savoir collectif : les participant-e-s se positionnent et choisissent la problématique (outils de débat, de coopération, d’intelligence collective etc.)

Comprendre

Enrichissement du savoir collectif par des apports externes (sorties, recherches, rencontres avec des personnes ressources, etc.)

Agir

Valorisation du projet en lien avec les idées qui auront émergé pendant le parcours, passage au concret. Élaboration d’une action avec possibilité de s’inclure à un ou plusieurs des événements organisés par Latitudes (cf. Chapitre Événements)