À la rencontre des solidarités

Description de l’action

En amont et en aval du Festival des Solidarités, les associations du collectif FestiSol Avignon et environs proposeront des ateliers de sensibilisation sur les migrations et l’interculturalité, à destination de jeunes collégien-ne-s et lycéen-ne-s du Vaucluse.

Note d’intention

Le discours médiatique et politique sur les personnes en exil, très souvent caricatural et instrumentalisé, entraîne une opinion publique négative et des comportements haineux. Cela a notamment des conséquences en terme de lois et de mesures restrictives et discriminantes envers les personnes exilées. Par l’ouverture de questionnements, nous souhaitons permettre aux élèves de se “mettre à la place de”, de prendre conscience des situations individuelles et des systèmes qui y conduisent, afin d’améliorer l’accueil réservé aux personnes exilées, notamment sur le territoire Vauclusien.

Les objectifs

Ce parcours permettra de faire découvrir aux élèves de secondaire la réalité des parcours de vie d’exil, et des initiatives de personnes qui agissent à un accueil plus digne.

Les objectifs sont de :

  • Remettre en question les préjugés sur les personnes exilés, et analyser la construction des discours qui amènent aux discriminations afin de pouvoir les combattre.
  • Découvrir le fonctionnement et les dysfonctionnements de l’accueil en France ; connaître des associations et structures qui s’engagent auprès des exilés sur le territoire.
  • Donner envie aux jeunes de s’engager pour plus de solidarité au niveau local.

Déroulé des actions

  • En amont, les jeunes seront sensibilisé-e-s aux enjeux de l’interculturel et de l’exil par des outils d’éducation populaire et d’ECSI.
  • Sur la base du volontariat (car hors temps scolaire), les jeunes participeront au Festival des Solidarités, qui mettra en valeur des récits de solidarité sur le territoire local, à travers le médium artistique (vidéo, poésie, photo…).
  • En aval, ils auront l’occasion d’échanger avec des personnes issues de parcours migratoires récents, notamment des mineurs isolés ou des jeunes majeurs, de leurs difficultés et de leur accueil en arrivant en France. Ils pourront aussi rencontrer des personnes solidaires (bénévoles, hébergeants, etc.) et réfléchir avec elles et eux sur leur engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *