Festival des Solidarités 2023 – Le Programme !

La prochaine édition qui aura lieu à Avignon du 27 novembre au 2 décembre 2023 !

Le thème de cette année est la souveraineté et la démocratie alimentaire.

Découvrez le programme ci-dessous !

Lundi 27 nov : projection-débat « L’Afrique, les OGM et Bill Gates », portée par le collectif de la Grande Chamaille, au cinéma Utopia (dans le cadre du festival AlimenTerre)

Mardi 28 nov : projection-débat « Du béton sur nos courgettes » à Semailles (dans le cadre du festival AlimenTerre)

Mercredi 29 nov : soirée jeux ! avec Latitudes, à la librairie Youpi !

Jeudi 30 nov 14h-16h : premier anniversaire de GEM vrac (projet d’achat groupé dans les quartiers populaires de GEM la Coop)

Jeudi 30 nov : spectacle Larzac dans le cadre des Entretiens ‘Terre vivante et nourricière’ de Volubilis au théâtre des Halles (tout le programme ici)

Vendredi 1er décembre : conférence gesticulée de Mathieu Dalmais sur la Sécurité Sociale de l’Alimentation, au théâtre des Carmes

Samedi 2 décembre : grande journée festive et familiale dans le quartier ouest et dans les fermes avignonnaises ! Avec des jeux sur le système alimentaire, des visites de fermes et des ateliers cuisine, une bibliothèque vivante, un théâtre forum et le concert de clôture avec la Tête dans le bidon…

Stage assistant-e de coordination – Festival des Solidarités 2023

Festival des solidarités sur la souveraineté alimentaire

Le Festival des Solidarités (FestiSol) est un événement porté nationalement par le CRID. Il est coordonné à Avignon par Latitudes et des associations de solidarité et culturelles. Il se tiendra du 27 novembre au 1er décembre 2023 pour la partie tous publics, et à partir de début novembre pour des ateliers en amont. La thématique 2023 est la souveraineté et la démocratie alimentaire.

Plus d’informations : www.festivaldessolidarites.org

Description du poste

L’équipe 

L’assistant-e de coordination du FestiSol travaille au sein de l’équipe de terrain, en collaboration avec la directrice, et les deux animatrices/coordinatrices de pôle. Le conseil d’administration collégial soutient et dialogue avec l’équipe de terrain pour définir les grandes orientations et prendre des décisions stratégiques concernant l’association. L’assistant-e de coordination est aussi en contact avec des bénévoles ponctuels.

Missions et tâches

MISSIONS GÉNÉRALES

L’assistant-e de coordination du FestiSol accompagne l’équipe de terrain dans l’organisation et la mise en place du Festival des Solidarités. 

COORDINATION DE PROJET

  • Suivi du lien avec les partenaires et de la programmation
  • Communication (conception, diffusion papier et réseaux sociaux)
  • Aide à l’évaluation et la rédaction de bilans
  • Aide au suivi du budget
  • Mobilisation et suivi des bénévoles

ANIMATION D’ATELIERS

  • Animation d’ateliers d’éducation populaire auprès de jeunes et d’adultes en amont et pendant le festival sur la souveraineté alimentaire.

CENTRE DE RESSOURCES

  • Compléter le centre de ressources sur la thématique de la souveraineté alimentaire et de l’alimentation durable.

profil recherché

COMPÉTENCES

  • Avoir une bonne capacité d’organisation ;
  • Savoir s’adapter à une diversité d’activité et de publics ;
  • Travailler en concertation et en complémentarité d’une équipe ;
  • Être à l’aise dans la rédaction (orthographe, syntaxe) et à l’oral ;
  • Maîtriser l’outil informatique, bureautique et les outils de communication ;

Compétences supplémentaires appréciées : 

  • Avoir un intérêt pour le sujet de la souveraineté alimentaire ;
  • Connaître les bases en gestion de budget ;
  • Avoir le Permis B.

SAVOIRS-ÊTRE

Autonomie, créativité, capacité d’adaptation, initiative.

CONDITIONS

GRATIFICATION

Taux horaire légal de stage (4,05€ de l’heure).

TEMPS DE TRAVAIL

Durée : de fin septembre à fin décembre.

Horaire : 21h/semaine, disponibilité demandée ponctuellement les soirs et les week-ends.

LIEUX

Bureaux : 49ter rue du Portail Magnanen, 84000 AVIGNON.

Déplacements possibles à Avignon et alentours.

Modalités de recrutementCV et lettre de motivation à envoyer au plus tôt à contact@assolatitudes.net

Retour sur le Festival des Solidarités 2022 !

Les ateliers en amont – auprès des habitant-e-s de Rosmerta

Description

Les habitant-e-s de Rosmerta, lieu d’accueil autogéré pour famille et mineurs en exil, ont participé à : 

  • Un atelier d’écriture autour de l’identité et du lien interculturel avec l’association l’Appel d’Art et Latitudes. Ils ont d’abord été invités à réfléchir à ce qui les définit (leur pays d’origine, leurs talents, leurs goûts…), puis à ce qui les relie aux autres. Une grande affiche collective a été réalisée et exposée au centre social Monfleury.
  • Un atelier football3, animé par Latitudes sur le city stade Paul Giera, lors duquel les habitant-e-s ont joué avec des jeunes du quartier de Champfleury et des bénévoles de l’association. 

Nombre de personnes touchées et type de publics

18 en tout, principalement des jeunes hommes de 14 à 17 ans

Bilan

  • L’atelier a bien fonctionné, avec en discussion bilan la nécessité de faire plus attention aux joueurs et joueuses les moins à l’aise lors du match. Ces dernier-e-s ont apprécié la méthodologie du football3 qui consiste à choisir une ou deux règles supplémentaires pour permettre plus d’équité dans le jeu. Cela leur a permis d’être plus inclus-e-s dans le jeu et donc de passer un bon moment.

Les ateliers en amont – avec les enfants du centre social Monfleury

Description

Nous avons travaillé avec les enfants du CLAS et du pôle enfance-jeunesse du centre social Monfleury.

Avec un groupe de CE2, nous avons proposé un atelier d’éducation populaire autour de l’interculturel et de l’identité, puis un atelier football3 (animés par Terrain d’Entente et Latitudes).

Avec une groupe de CM1-CM2, deux ateliers d’écriture ont été réalisés par l’Appel d’Art, sur le même modèle qu’avec les jeunes de Rosmerta (travailler à ce qui nous définit et ce qui nous relie).

Nombre de personnes touchées et type de publics

24 enfants des quartiers Champfleury et Monclar

Bilan

En pleine coupe du monde, travailler le lien à l’identité et au vivre ensemble a été très utile. Le groupe d’enfants était traversé de beaucoup de tensions et de revendications en lien avec leurs origines, jusqu’à parfois créer des conflits à ce sujet. Dans leurs échanges, ils ont pu évoluer dans leur positionnement, même si en pratique (par exemple sur le terrain), passer d’un mode compétitif à un mode collaboratif était encore très difficile.

Les ateliers en amont – auprès de l’ADOMA

Description

Un atelier de football3 a été organisé par Terrain d’Entente et Latitudes, avec des habitant-e-s du centre d’accueil pour demandeurs d’asile ADOMA (quartier Nord Est). Après un temps de présentation de la méthode et de jeux d’interconnaissance, le groupe a réalisé plusieurs matchs, avec entre chaque match des phases de discussion sur comment créer plus d’équité dans le jeu.

Nombre de personnes touchées et type de publics

5 personnes adultes en demande d’asile.

Bilan

Le groupe a été très enthousiaste et a partagé un moment joyeux et fédérateur. 

Le Festival : soirée projection-débat

Description

La projection-débat a été portée par le collectif La Grande Chamaille, qui rassemble des associations luttant pour l’accès aux droits (MRAP, Amnesty internationale, la Ligue des Droits de l’Homme…), au cinéma Utopia.

Trois court-métrages ont été projetés : 

  • Etranger, eyes on EU, documentaire collectif réalisé à Marseille sur le rapport à l’identité et au fait d’être étranger, et sur l’accueil des étrangers en France.
  • Tons d’antan, film d’animation réalisé par des enfants et leurs tuteur-ice-s de l’association Un pour Un (qui accompagne des enfants primo-arrivant).
  • C’est ma voix, film documentaire de Marie Delaruelle, sur des projets autour de l’expression, et notamment la récolte de chants polyphoniques du monde auprès des familles de Cavaillon.

La projection a été suivie d’un échange avec les intervenant-e-s des différents films.

Nombre de personnes touchées et type de publics

63 personnes, principalement des adultes

Bilan

La fréquentation a été satisfaisante et les échanges ont été riches suite à la projection. Les membres du collectif de Marseille ont partagé la genèse du projet, et des témoignages sur des initiatives de solidarité envers les personnes en situation d’exil en France ont été partagés (Un pour Un, Rosmerta, pétitions pour les mineurs isolés, projets artistiques…). 

Le Festival : ateliers textile

Description

L’Atelier Métissé a organisé deux ateliers autour du textile dans le quartier Monclar, à Avignon. Le premier atelier s’est tenu dans un square afin de toucher des populations qui viennent peu au centre social, et le deuxième au centre social. Les participant-e-s ont échangé sur leur rapport aux traditions familiales et culturelles autour du textile. Puis différentes techniques ont été montrées par les intervenant-e-s : crochet et tissage. L’objectif est de créer à terme des ateliers réguliers avec les habitant-e-s du quartier ; le premier atelier se tiendra en janvier 2023.

Nombre de personnes touchées et type de publics

13 personnes, majoritairement des femmes adultes du quartier.

Bilan

L’ambiance chaleureuse et le cadre créatif ont permis des échanges intimes sur le rapport aux traditions textiles dans les familles. De nombreuses participantes se sont dites intéressées pour s’inscrire dans un atelier sur le plus long terme, et renouer avec des pratiques de leurs mères ou grand-mères.

Le Festival : tournoi de football fairplay

Description

C’est la deuxième année que le tournoi de football fairplay est proposé. La méthodologie se base sur le football3, qui propose un tournoi en 3 temps : 

  1. une phase avant le match, qui permet de choisir une ou deux règles supplémentaires qui permettent plus d’équité (par exemple : chaque joueur et joueuse doit avoir touché la balle au moins une fois avant de pouvoir marquer ; ou encore, les joueurs et joueuses qui se sentent de niveau 1 sur une échelle de 1 à 3 marquent 2 points en cas de but, etc.)
  2. une phase de match, sans arbitre (avec un-e médiateur-ice qui peut intervenir à la demande des joueurs et joueuses)
  3. une phase de discussion après le match, pour attribuer les points de match et les points de fairplay, et essayer d’améliorer la collaboration et l’inclusivité dans le match. 

Une formation en amont avait permis de former 9 bénévoles à la médiation. 

Nombre de personnes touchées et type de publics

33 personnes, de 7 à 75 ans, dont 6 femmes, des jeunes du quartier ouest, des personnes de l’ADOMA et de la halte de nuit.

Bilan

Globalement, les participant-e-s ont trouvé la forme intéressante, et notamment celles et ceux qui étaient les moins à l’aise avec la pratique du foot. Pour les personnes plus expérimentées, elles ont exprimé une petite frustration d’avoir des temps longs de discussion et pas assez de temps de jeu. Une piste d’amélioration serait de proposer des matchs en parallèle sur deux terrains, afin d’avoir plus de matchs possibles.

Le Festival : atelier philo

Description

La Fédération des Centre Sociaux du Vaucluse a proposé un atelier philo autour du vivre ensemble interculturel, animé par Damien Nicolaï.

Nombre de personnes touchées et type de publics

7 personnes, de 16 à 50 ans environ.

Bilan

Les retours ont été très positifs, les personnes ont apprécié échanger sur ce sujet de manière posée et accompagnée, notamment entre différentes générations.

Le Festival : fresque des inégalités

Description

Créé par OXFAM sur le modèle de la fresque du climat, c’est un outil collaboratif qui permet de comprendre les liens de cause et conséquences des inégalités mondiales. Une phase d’actions / recherche de solutions est proposée à l’issue de l’atelier.

Cet atelier a été programmé le samedi après-midi au Tipi, une ferme urbaine dans le quartier Monclar.

Nombre de personnes touchées et type de publics

15 personnes, dont un groupe de 7 scouts de France

Bilan

Les participant-e-s ont apprécié de pouvoir approfondir la thématique des inégalités sur un atelier de 3h, à la fois participatif et exigeant, et avec des personnes de différents âges. 

Le Festival : Jeux du monde

Description

L’association Jeux Jubil’ a animé des jeux du monde en bois, en présentant le contexte culturel de la création du jeu. 

Nombre de personnes touchées et type de publics

25 personnes, des jeunes du centre social et des familles.

Bilan

La participation a été importante, et l’atelier a permis d’aborder les traditions culturelles autour des jeux. Les parents qui accompagnaient leurs enfants ont finalement participé aux jeux et ont apprécié ce temps convivial.

Le Festival : Exposition à la halte de nuit

Description

L’association HAS (Habitat Alternatif Social) gère une halte de nuit pour les personnes à la rue. Une artiste plasticienne a travaillé avec les personnes accueillies sur plusieurs ateliers, pour les accompagner dans la création d’œuvres picturales et sonores. Elles témoignent de leur parcours de vie et de leurs préoccupations actuelles.

Nombre de personnes touchées et type de publics

20 personnes environ

Bilan

Les personnes accueillies se sont senties valorisées de pouvoir présenter leur travail au public, et les personnes ont été touchées par les œuvres exposées.

Le Festival : Goûter, rencontre interculturelle et circle song

Description

Nous avions prévu une bibliothèque humaine, avec la présence de personnes étrangères vivant en France, autour d’un goûter du monde. Malheureusement, les personnes prévues n’ont pas pu venir, en raison du désistement d’un centre social.

Nous avons rebondi en proposant un temps d’échange autour du goûter, animé par les bénévoles et salariées de Latitudes et de la Fédération des Centres Sociaux du Vaucluse. Un questionnaire sur les expériences interculturelles a servi de trame à la discussion (en annexe).

Fiona Ait Bounou a ensuite proposé un circle song, qui consiste en un atelier de chant improvisé en polyphonie, lors duquel l’animatrice donne des courtes boucles musicales à différents groupes. 

Nombre de personnes touchées et type de publics

72 personnes, dont une dizaine d’enfants pour le goûter.

Bilan

Ce temps a été particulièrement apprécié, car il a permis de faire discuter des personnes d’horizon divers venues au festival. Bien qu’il ait été un peu difficile de faire démarrer les conversations, les échanges ont ensuite été enthousiastes et les rencontres ont été sincères.

Le Festival : Repas et soirée festive

Description

Le repas a été cuisiné par les familles du centre social Monfleury. Un système de repas suspendu a été mis en place pour permettre à tou-te-s de pouvoir dîner sur place.

S’en est suivi un concert du duo Votz, du chant polyphonique occitan et méditerranéen, ainsi qu’un DJ set réalisé toute la journée avec les personnes présentes.

Nombre de personnes touchées et type de publics

Entre 80 et 100 personnes, public familial et adultes

Bilan

La soirée musicale a permis de clôturer le festival avec un temps festif et convivial.