Le parcours “Fais pas genre”

Description de l’action

Le projet “Fais pas genre !” 2022 est la prolongation de quatre années d’expérimentation et de développement de parcours pédagogiques autour des questions de mixité et d’égalité de genre, à destination d’un public scolaire (primaire et secondaire). Ce parcours se termine par un temps de restitution, qui peut prendre différentes formes (textes, affiches, vidéo…). Pour cette nouvelle année, nous souhaitons associer la Compagnie Machine Émotive au parcours, afin de proposer une session de théâtre forum aux élèves. Nous nous concentrerons sur les lycées et les Centres de Formation en Apprentissage, où les besoins sur la thématique de l’égalité sont particulièrement importants.

Note d’intention

C’est dans le quotidien que se structurent les représentations séxuées et les rapports sociaux d’égalité ou de domination. Les recherches sociologiques démontrent que ce sont les stéréotypes qui, entre autres, contribuent à la production et au maintien des inégalités dans notre société. Ils vont influencer les comportements et la façon dont nous nous percevons et dont nous percevons les autres. Ces injonctions proviennent de multiples sources : entourage familial, milieu scolaire, processus d’orientation, loisirs, médias, institutions elles-mêmes… Elles sont autant de limitations à l’exercice de la liberté individuelle, autant d’entraves à l’épanouissement, autant de facteurs d’inégalités qui clivent dès le plus jeune âge le destin des jeunes et construisent une société inégale dans l’accès aux droits et aux besoins fondamentaux. 

Égalité, mixité, parité : ces trois termes désignent des principes et des objectifs à atteindre. L’éducation doit jouer un rôle dans l’évolution des mentalités et des comportements. Cela suppose d’apprendre à observer le quotidien, à rendre visible l’invisible, à révéler que la différence entre les sexes est souvent artificiellement construite et reproduite. Les outils proposés par l’association Latitudes visent à susciter la réflexion pour faire évoluer les représentations de genre en faveur d’une justice sociale qui permette à chacun-e de trouver sa place et de s’émanciper.

Les objectifs

  • Favoriser une prise de conscience : 
    • des représentations de genre, de sexe et d’identité à échelle individuelle et collective ; 
    • de la dimension de reproduction sociale propre à ces représentations ;
    • des conséquences de ces stéréotypes (harcèlement sexiste, inégalités salariales ou d’accès à l’emploi, dépendance…).
  • Déclencher des questionnements et inciter à la prise de parole des élèves sur ces sujets ; créer les conditions d’une discussion contradictoire mais bienveillante afin de faire émerger des réflexions et des débats.
  • Permettre à l’équipe pédagogique de se saisir de ces problématiques, de l’inscrire dans le parcours d’apprentissage de l’élève et de leur donner des outils pour les prendre en charge.
  • Montrer / imaginer des alternatives pour que celles-ci entrent dans le champ du possible et par là encourager des actions concrètes pour favoriser l’égalité des genres.

Public

Élèves de primaire, collège, lycée du Vaucluse

“Vers l’égalité de genre dans nos pratiques professionnelles”

Ce module de formation et d’échanges a été conçu par quatre structures qui œuvrent au quotidien sur les thématiques de l’égalité de genre et de l’éducation populaire : le Planning Familial, le CIDFF (Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles), Latitudes et la Compagnie Machine Emotive.

La formation se déroule sur 2 jours, et est co-animée par nos quatre associations. Elle s’adresse à des professionnel-le-s de la jeunesse, du sport, de la santé et du social qui travaillent directement avec du public sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville du Grand Avignon. Nous visons à expliciter, par des outils d’éducation populaire et de théâtre forum, les enjeux de l’égalité femmes-hommes, et ouvrir un espace de discussion sur cette thématique permettant aux participant-e-s d’échanger des points de vue et des solutions à des problèmes soulevés dans le cadre de leur pratique professionnelle.