Formation Environnement inter-licence

Dans le cadre du projet “Campus Environnement“, mené en partenariat avec le Grand Avignon et l’Université d’Avignon Pays de Vaucluse

Formation à l’animation d’outils de sensibilisation environnementale

Description

Cette formation s’est déroulée en 2 temps : 

– Un premier temps de formation à l’animation, mené par Tifaine Boeuf, formatrice agréée DEJEPS (durée 3h).

Elle a fait travaillé le groupe sur les techniques d’animation, les différents temps d’un atelier, sur la posture de l’animateur-ice, les points d’attention à avoir. Elle l’a ensuite mis en pratique avec le Jeu des chaises, qui permet de faire réfléchir à la notion d’empreinte écologique au niveau mondial, du lien avec la répartition des richesses et les vulnérabilités inégales face au changement climatique. 

– Un deuxième temps de formation à deux outils spécifiques : 1) La Fresque du climat, jeu collaboratif qui permet de vulgariser le rapport du GIEC et de donner une compréhension systémique des enjeux environnementaux. 2) Le Carbonomètre, qui permet de prendre conscience des grands pôles d’émission de gaz à effet de serre à l’échelle individuelle, et des ordres de grandeur de nos actions personnelles pour les réduire. 

Bilan

Les étudiant-e-s ont manifesté un intérêt important pour ces outils, et l’animation a engendré des échanges très riches. Plusieurs étudiant-e-s se sont dit intéressé-e-s pour pouvoir proposer l’animation de ces outils auprès d’autres publics (étudiant ou non).

Atelier d’intelligence collective

Description

Lors de cette demi-journée, nous avons réuni des étudiant-e-s, des membres d’associations étudiantes, et du personnel de l’Université.

Chacun-e a d’abord réfléchi de manière individuelle et sous forme de ‘brainstorming’ d’une part autour des structures, personnes mobilisées et projets existants à l’université, d’autre part autour des enjeux sur lesquels il faudrait agir et des manques. Puis nous avons mis en commun et organisé collectivement ces informations, le choix a été fait d’ordonner par campus, puis par champ d’action (alimentation, technique et sensibilisation). 

Nombre de personnes touchées et type de publics

7 personnes, représentant chacune une filière, une association et/ou un poste administratif.

Bilan

Cette réflexion a été très riche et a permis d’identifier les points possibles de mise en réseau et de pistes d’action afin de soutenir la transition écologique au sein de l’Université. (Cf. Annexe, tableau des résultats).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *